défi de Legleg : docteur Quinn, femme médecine




Merci Legleg pour ce défi qui fleure bon le Far Ouest et la femme d'action !


A cause de toi, j'ai du me replonger dans Dr Quinn femme médecine, ce fut dur ... de me décrocher du petit écran. En effet, il y a de magnifiques chignons et bouclettes (dont certains sont tout-à-fait portables actuellement) qui ont d'ailleurs été récompensés par trois Emmy Award "meilleures coiffures" d'affilée :


  • en 1994 pour l'épisode Voyage à Boston 
  • en 1995 pour l'épisode L'affaire Washington 
  • en 1996 pour l'épisode Lorsque l'enfant parait

C'est donc dans ces épisodes que j'ai été fouiller pour comprendre un peu mieux ce que tu entends par "volumes et rouleaux". On peut dire que les coiffures du docteur Michaela Quinn se divisent en trois grandes catégories :




source 
(notez qu'on est à peu près dans les mêmes eaux que Sissi :)
Au vu de ce tableau récapitulatif, je suppose que c'est la deuxième catégorie qui intéresse Legleg, à savoir les chignons dont les cheveux périphériques ont été "enroulés". 

Pour avoir un aperçu des coiffures de cette époque (1860-70), cliquez sur le livre. "L'enroulage" est une tendance capillaire déjà existante qui semble avoir a tendance à se renforcer vers 1900. 

Mode "travail" 
Je vous propose le tutoriel coiffure suivant : 




Ce chignon en hauteur est représentatif des coiffures portées par Dr Quinn dans L'affaire Washington

On y trouve la raie au milieu et les rouleaux tout autour ; le chignon en lui-même est composé soit d'une succession de boucle savamment mises en place, soit d'une grosse natte vanille positionnée en colimaçon (l'image est trop floue pour le déterminer avec précision)

Réalisation
- commencez par bien brosser vos cheveux à l'aide d'une brosse douce (ici en poil de sanglier), la tête vers le bas, de manière à créer le plus de volume possible.
- tracez une belle raie au milieu à l'aide d'un peigne ou d'un pic à chignon (ici une baguette chinoise)
- munissez-vous d'épingles à chignon et de deux pinces plates
- commencez à enrouler les petits cheveux du front proches de la raie, puis rajoutez une mèche plus en arrière mais toujours collée à la raie centrale ; cette opération est nécessaire à la bonne tenue du rouleau !
- fixez ce petit début de rouleau à l'aide d'une des deux pinces plates.
- continuez à monter ce rouleau jusqu'à l'arrière du crâne, bien en hauteur car le rouleau descend toujours de quelques centimètres avant de se stabiliser (il ne faut pas avoir de peur de monter bien haut !) et maintenez-le en place régulièrement avec les épingles à chignon.
- une fois la moitié de votre crâne roulottée de cette manière, transformer les cheveux lâchés restants en vanille enroulée à deux brins (aussi appelée "twist", le tutoriel ici)
- faites exactement la même chose avec la moitié de cheveux restante (de l'autre côté de la raie)
- il ne vous reste qu'à enrouler les deux vanilles de l'arrière du crâne en chignon haut, à fixer à l'aide des épingles à chignon qui vous restent. 


résultat final : tout tient sans aucun produit de coiffage.
(l'aspect de mes cheveux s'explique du fait qu'ils n'ont pas été lavés depuis 9 jours)
Argh, je viens de me rendre compte que j'ai oublié de laisser libres les mèches situées au niveau des tempes. Si vous voulez poussez dans les détails, vous pouvez les boucler à l'aide de bigoudis ou de papillottes ...

Mode "décontract"
Pour ce faire, il vous faut additionner ces trois ingrédients :


                   un chapeau de cowboy                        une jument indienne                      une petite balade d'une heure

Au retour, vous obtenez un savant mélange de noeuds comparable à la queue de votre destrier et inimitable au sèche-cheveux. Si vous n'avez pas de poney sauvage sous la main, il vous suffit de sortir dehors jour de grand vent sans chapeau ni accessoire et vous aurez un résultat similaire. Sur ce, je vous laisse avec des photos de ma pépette-à-roulette, Téquila (moitié vache moitié bourrique, pure bâtarde et première de sa race)




 bien sûr,
une coupe dégradée et des pointes effilées
rendraient beaucoup mieux 
z'avez vu la fumée qui sort de ses naseaux ?
(et non elle n'est pas pleine, juste un peu enveloppée)

Pour le mode "réception", il faudra attendre mon tuto coiffure sur les papillottes ...

Merci beaucoup Legleg pour ce défi qui m'a permis de comprendre comment faire tenir un rouleau des années 1860-70. Prochain cap, les grosses choucroutes des années 1900 ?


N'hésitez pas à m'envoyer vos envies et défis !

10 commentaires:

  1. Je viens de tester mais j'ai beaucoup de mal à faire tenir le rouleau...
    ça glisse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais peut-être poser une question idiote mais est-ce que tu sais mettre une épingle à cheveux ? Il y a un petit mouvement de bascule à maîtriser pour assurer le maintien.

      C'est sûr que la vidéo s'impose dans ce cas précis, mais je résiste à l'envie de me lancer sur youtube tant que je n'ai pas terminé mes études (normalement je soutiens en novembre 2013, alors il faudra attendre encore une petite année)

      Je crois qu'on peut voir ce fameux mouvement de bascule sur cette vidéo youtube (qui présente une épingle Manoël, déjà courbée)
      http://www.youtube.com/watch?v=FaKHPs4D1ik&feature=related

      D'autre part, je pense après coup qu'il vaut mieux utiliser des mini épingles à chignon (deux fois plus petites que les épingles classiques)

      Supprimer
  2. Oui, je sais mettre une épingle :)
    Le souci est que mes cheveux glissent beaucoup. Il n'est pas rare que je perde mes élastiques poney aux bout des tresses par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ta nature de cheveux empêche les épingles et même les mini épingles de rester en place, alors peut-être faut-il taper du côté des mini pinces croco, c'est ce qui reste de plus efficace. Après, il faut bien placer sa natte en couronne le plus près possible du rouleau de manière à cacher les mini pinces qui ne sont pas super esthétiques.

      Mais si on regarde bien, l'actrice jouant Mickaela Quinn, Jane Seymour, a le cheveu bien fin elle aussi, et qui doit glisser. A mon avis très perso, ses coiffures ne devaient pas tenir le temps d'un épisode (ou alors avec beaucoup de laque, mais je ne suis pas pro laque alors ...). C'est d'ailleurs pour ça que j'admire ses chignons dans le sens où on a l'impression qu'ils ne serrent pas du tout (contrairement aux chignons de sa fille adoptive, ou alors là, c'est du costaud) ; peut-être sont-ils déjà desserrés et sur le point de lâcher ??? :) pure hypothèse :)

      En ce qui concerne l'art de bien placer les épingles à chignon, c'est franchement pas évident ; perso je commence peu à peu à maitriser, mais une fois sur deux je reviens aux bonnes pinces croco !

      Supprimer
    2. Mon rouleau a quand même tenu mais il était trèèèèèès lache. ça faisait la fille qui a fait une promenade à cheval juste avant.
      Tu sers beaucoup le rouleau au montage?

      Supprimer
    3. Oh oui, je sers pas mal et surtout je monte le rouleau haut (pas loin de la raie centrale); de toute façon il redescend entre 1 et 2 cm avant de se fixer :)

      Supprimer
  3. bonjour je voulais savoir comment on appelait ce genre de chignon ? merci d'avance :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne connais pas le nom officiel de ce genre de chignon (yé né souis pas historienne de la coiffure, si un pro passe par là, qu'il n'hésite pas à éclairer nos lanternes), je n'ai pu que donner une datation (vers 1870). Perso, moi je l'appelle le "chignon rouleau" ^^

      Supprimer
  4. Mais qu'est-ce qu'il est trop bien, ce blog ! Et qu'est-ce qu'elle a l'air sympa la copine de la Pépette à roulettes !!!
    Illico dans mes favoris ! Je vais revenir souvent ;-))))

    RépondreSupprimer